Tel: +33(0)9 54 30 79 96
Avez-vous en tête que votre recrutement va changer des vies, la vôtre et la leurs ?

Avez-vous en tête que votre recrutement va changer des vies, la vôtre et la leurs ?

Amancio Ortega, âgé de 80 ans, fils de cheminot, s’est lancé dans la confection de lingerie et de vêtements de nuit avec 100 dollars en poche. Aujourd’hui, le fondateur de Zara est à la tête d’un empire textile valorisé à 83 milliards d’euros.

Amancio Ortega, un patron aimé de ses collaborateurs

Après avoir ouvert un petit atelier de confection de pyjamas en 1963 à La Corogne, l’espagnol Amancio Ortego créé Zara en 1975.

Ce grand homme brille par sa discrétion. N’accordant jamais d’interview à la presse, il est encore plus difficile d’obtenir une photo. Grand promoteur du travail en équipe, il mange le midi avec ses employés à la cafétéria de son entreprise. C’est en toute humilité qu’il vit toujours dans le même appartement à La Corogne et ne porte qu’un seul uniforme de travail, un blazer bleu.

Malgré 40 années de succès et plus de 5500 emplois créés, rien ne change aux habitudes d’Amancio Ortega.

changeons des vies ensemble , recrutons !
Des valeurs simples partagées par tous

Le créateur de Zara l’a compris, la recette du succès est très simple : il faut être conscient de son impact sur la vie des autres. Refusant catégoriquement de parler de sa réussite personnelle, ce sera toujours le « NOUS » qui prendra la parole, illustrant alors un parfait travail d’équipe.

Concepteur visionnaire de la « fast fashion », Amancio Ortega a instauré le renouvellement perpétuel de ses collections en fonction des tendances. Ainsi, par son extrême rapidité de fabrication, Zara répond toujours aux envies de sa clientèle. L’autodidacte est devenu maître de l’industrie textile grâce à son travail acharné et son haut degré d’exigence. Ce sont ces mêmes qualités qu’il a inculquées à ses équipes, en gardant toujours la tête sur ses épaules et ne perdant jamais de vue le cœur de son métier. Sa simplicité et sa modestie font d’Amancio Ortega, un modèle à suivre.

Conclusion : Alors changeons des vies ensemble !

Une attention forte doit être prêtée au partage de vos valeurs par les candidats qui vont rejoindre votre équipe. Bien les choisir est essentiel. Ainsi, les changements et leurs impacts dans votre vie, ainsi que celle des équipes en place, de vos clients et de vos fournisseurs, seront tous positifs.

Les collaborateurs du monde entier d’Amacio Ortega lui ont offert un brillant hommage à travers la célébration surprise de son anniversaire.

Quel plus bel exemple de reconnaissance ? Alors aujourd’hui changeons des vies ensemble !

Stéphanie Vignon

 

Inspirer le monde – Créer le futur

Inspirer le monde – Créer le futur

Bien qu’annoncée à plusieurs reprises, la mort de Samsung n’est toujours pas d’actualité ! Il est vrai que l’aventure coréenne n’a pas connu de longs fleuves tranquilles et a dû au contraire faire face à de nombreuses tempêtes, notamment deux crises majeures en 2016, et pourtant la marque coréenne est toujours là et plus que jamais vivante. Quel est son secret

La vision 2020 de Samsung

Incarné sous le nom de « Vision 2020 », l’objectif de Samsung pour 2020 est très clair: son chiffre d’affaires devrait atteindre 400 milliards de dollars, plaçant ainsi l’entreprise coréenne parmi les 5 premières entreprises mondiales. Pour parvenir à ce challenge, Samsung a décidé de miser sur l’innovation pour faire face à la concurrence.

Moteur de la croissance de l’entreprise, cette dynamique créatrice se retrouve dans les mots clés, choisis par la direction de l’entreprise, à savoir «créativité», «partenariat» et «personnes de talent». La mission de l’entreprise est donc d’améliorer la vie des gens et contribuer à rendre l’avenir socialement responsable.

A titre d’exemple, Samsung a décidé d’investir de nouveaux secteurs d’activités comme la santé et les biotechnologies. L’entreprise a dû, et doit toujours, développer de nouvelles compétences pour renforcer sa compétitivité pour pouvoir poursuivre son chemin dans l’innovation. L’entreprise intègre donc dans sa vision stratégique l’acquisition de talents humains, vue comme un facteur de sa performance. Attirer les talents est l’un de leurs objectifs stratégiques de l’entreprise car la qualité créative du personnel est un moteur de leur croissance.

La force de Samsung est d’avoir une vraie vision d’avenir, vue comme la direction vers laquelle elle souhaite aller. Cela permet de maintenir l’entreprise au sol, même en cas de tempête. L’une des forces du géant coréen est de savoir reconnaître ses erreurs et ainsi donc mieux les dépasser.

Construire une croissance durable

«Inspirer le monde – Créer le futur» : c’est bien toute l’organisation qui doit être impliquée dans un tel projet ! L’une des conditions sine qua non pour réussir est de parvenir à libérer la créativité au sein de l’entreprise. Plus facile à dire qu’à faire… Dans tous les cas, cette volonté doit être portée par les dirigeants eux-mêmes, et insufflée à tous les niveaux de l’entreprise.

La richesse créative d’une entreprise passe avant tout par les qualifications et l’engagement de ses collaborateurs, c’est pourquoi il est primordial de développer les compétences et de former ses salariés. Cette démarche ne nécessite pas de moyens énormes mais seulement, et c’est bien là le plus important, de la volonté de la part de l’entreprise. Afin de pouvoir compter sur de bons collaborateurs, il est important de mettre en place tout un processus de recrutement qui va permettre de choisir les meilleurs talents. Pour cela, faut-il encore avoir les facultés de les attirer et ce n’est pas le plus simple, tant la concurrence entre les entreprises est féroce.

Conclusion : L’importance du travail d’équipe !

Une équipe efficace n’est pas seulement un groupe de collaborateurs, mais doit aussi vivre au travers de sa propre dynamique assurée par la poursuite d’objectifs fixés en commun. C’est le travail d’équipe qui donne vie aux produits et aux services, assurant ainsi le succès de l’entreprise.

Stéphanie Vignon

Pourquoi vous devez inclure vos équipes dans 4 étapes de votre processus de recrutement?

Pourquoi vous devez inclure vos équipes dans 4 étapes de votre processus de recrutement?

Votre équipe est votre meilleur atout pour sélectionner la meilleure personne à recruter.

Au fil de mon expérience et de ma carrière, j’ai compris que la clé d’une embauche réussie est de trouver des gens qui vont s’intégrer dans la culture de l’entreprise.

La culture d’entreprise étant une forme de fonctionnement qui se dirige vers un but commun, la participation de l’équipe permet de réduire drastiquement le turn-over et les problèmes d’intégration.

La participation de l’équipe doit idéalement intervenir sur 4 étapes clés :

La rédaction d’une fiche de poste intégrant les éléments fondamentaux de la culture d’entreprise, sa vision, sa mission.

Exemple : description de poste Responsable des ventes Michel et Augustin

À la Bananeraie, notre rêve ? Faire sourire la planète en concoctant des recettes gourmandes et simples, à base d’ingrédients de grande qualité et en partageant au quotidien, notre drôle d’aventure, 100% vraie.

Votre mission?

Rattaché(e) au Directeur Commercial, et à l’aide d’une équipe de trois Directeurs Régionaux que vous encadrez, vous élaborez la politique commerciale terrain conformément à la politique commerciale de l’entreprise et aux objectifs de l’équipe Comptes Clés et veillez à sa mise en œuvre : (…) + Vous participez à l’ensemble des autres chantiers et à la vie quotidienne de la tribu.

Vos atouts?

Diplômé(e) d’une formation supérieure (…)

Une expérience en category manager ou ou CC serait un plus.

Vous?

Véritable meneur(euse) d’équipe, vous savez fédérer, assurer le développement de vos collaborateurs, détecter les compétences et atteindre les objectifs et résultats. Méthodique et rigoureux(euse), vous avez le sens des responsabilités et de réelles capacités à anticiper et à décider.

Doté(e) d’un esprit entrepreneur, vous souhaitez rejoindre une société particulièrement innovante et dynamique.

Vous êtes sympa, passionné(e), brillant(e), malin(e) et ambitieux!

 Cet exercice permet par ailleurs de connaître l’opinion de l’équipe sur le poste mais également sur l’entreprise

 Rencontrer les candidats en short liste avec l’équipe

Interviewer les candidats avec des membres clés de l’équipe permet de croiser les regards sur les points forts et points d’amélioration de chaque candidat. Ce type d’interview permet également d’alterner les rôles « observateurs-participants ».

Cette méthode permet également à chacun des membres de l’équipe d’avoir le sentiment de peser dans la décision finale et cela augmentera l’implication au moment de l’intégration du candidat.

Le candidat, quant à lui, aura une image plus complète de l’entreprise et de son ambiance.

En préalable, demandez à chacun de préparer des questions à l’avance. Les réponses du candidat donneront des informations précieuses sur ses valeurs fondamentales, ses traits de personnalité, en plus de ses compétences professionnelles.

 Débriefer en équipe

A l’issue des entretiens, réunissez l’équipe pour obtenir les avis de chacun. Evoquez ensemble vos valeurs, votre culture et la correspondance des collaborateurs potentiels avec ces dernières.

Si tout le monde est d’accord, il est presque temps de faire une offre.

  Assurer l’intégration en équipe

En tant qu’experts de votre culture d’entreprise, vos collaborateurs sont dans la meilleure position pour aider l’intégration d’un nouveau membre de l’équipe. Il s’agit maintenant d’évoquer les attentes en termes de planification, d’éthique, de codes vestimentaires etc….

En conclusion : Servir les clients et l’accomplissement de la mission

de l’entreprise est votre priorité, et vous savez qu’une équipe réussit

en tant que groupe. Le processus d’embauche n’est pas différent.

En recrutant ensemble, vous allez construire une équipe encore plus efficace et renforcer votre culture d’entreprise unique.

Vous souhaitez échanger, être accompagné par des professionnels dans vos projets de recrutements, contactez-nous : https://www.euphuia.fr

L’avenir de l’entreprise : le H to H

L’avenir de l’entreprise : le H to H

Aujourd’hui le monde de l’entreprise semble se diviser. Il y a d’un côté les entreprises qui recherchent le profit à tout prix quitte à sacrifier le bien-être des employés, et celles qui d’un autre côté, ont intégré dans leur gestion interne une préoccupation pour les hommes et les femmes qui font les résultats de l’entreprise. Deux visions, deux manières bien distinctes de concevoir le monde de l’entreprise et qui donnent des résultats diamétralement opposés. Pour le comprendre, nous avons choisi de vous parler de l’entreprise Patagonia.

Patagonia : une entreprise inspirante depuis 1972

L’histoire de Patagonia c’est tout d’abord une histoire de valeurs. Créée par un petit groupe de grimpeurs et de surfeurs qui prônaient un art de vivre minimaliste, l’entreprise californienne de vêtements techniques s’est peu à peu développée tout en gardant au cœur de son ADN, la vision de ses fondateurs. Tous les vêtements sont éco-conçus en utilisant que du coton biologique ou des chlorofibres. Encore aujourd’hui, l’entreprise milite pour le respect des grands espaces en consacrant 1% de son chiffre d’affaire à des organisations non gouvernementales qui militent en faveur de la protection de l’environnement.

Le positionnement de la marque est donc centré sur les valeurs de l’entreprise plutôt que sur le prix. Avec très peu de boutiques dont une en France à Chamonix, la marque se positionne sur une gamme de produits premium justifiée par l’utilisation de matériaux nobles pour la confection de ses vêtements. C’est la qualité des produits, le perfectionnisme des salariés ainsi que l’application des valeurs de la marque dans chacun des vêtements qui rend Patagonia si unique.

Une entreprise qui dure

Fondée en 1972 par Yvon Chouinard lui-même grimpeur et alpiniste, l’entreprise parvient à se faire une place sur le marché. Menée par la vision inspirante du fondateur puis ensuite par tous les passionnés qui vont se joindre à l’aventure au fil des années, l’entreprise dure dans le temps car elle a réussi à créer quelque chose de rare et précieux : créer un univers de marque cohérant.

En effet, Patagonia a su proposer un storytelling captivant et honnête qui lui donne aujourd’hui une image de marque sincère et authentique, résolument tournée vers l’humain. Bon nombre d’enseignes récentes ont compris l’intérêt de se créer une histoire de marque et décident aujourd’hui de développer cet aspect mais de manière tardive et peu naturelle.

Conclusion

Une entreprise est avant toute chose, l’affaire d’Hommes. L’humain met à disposition son talent, sa créativité, sa façon de travailler au service d’une cause commune qui est l’entreprise. Ne pas oublier cela c’est tout d’abord remettre l’humain à sa place, au cœur de l’entreprise. C’est aussi développer une vision plus respectueuse de l’humain dans le monde professionnel et donner à chacun des salariés le moyen de s’émanciper par le travail en le considérant, le traitant avec respect et intérêt. Construire une entreprise c’est peut-être savoir recruter des personnes qui vous parlent d’Hommes à Hommes, mettre de côté les B to C et autres B to B et passer à un modèle plus global : le H to H.

Stéphanie Vignon

Prenez mes idées, j’en aurai d’autres !

Prenez mes idées, j’en aurai d’autres !

Tout le monde s’accorde à dire que les entreprises doivent se réinventer pour se différencier. Une des missions essentielles des leaders est donc d’impulser au sein de leur équipe une dynamique créatrice afin de permettre l’éclosion de nouvelles idées. De ce point de vue-là, qu’est-ce qu’un bon leader ?

Une citation de Coco chanel devenue fameuse

« Prenez mes idées, j’en aurai d’autres » s’est exclamée Coco Chanel ! Dans cette simple exclamation se retrouve toute la personnalité de la créatrice : caractère bien trempé, force de travail, créativité, extravagance et indépendance. Le parcours biographique de la créatrice met en lumière cette personnalité d’exception, dont la créativité et l’audace ont fait la renommée.

Orpheline dès 12 ans, Coco Chanel, de son vrai nom Gabrielle Bonheur, apprend la couture à l’âge de 18 ans en tant qu’apprentie et débute sa carrière en 1903 dans un atelier de trousseaux et layettes. Son surnom provient de son attirance pour la scène, Coco Chanel s’étant produite dans de nombreux cafés de Vichy, chantant avec plaisir « Qui qu’a vu coco sur le Trocadéro ? ».

En 1910, consciente de son talent, elle se lance dans la fabrication de chapeaux en ouvrant une boutique « Chanel Modes » au mythique numéro 21 de la rue Cambon à Paris. Le succès est fulgurant et d’autres boutiques voient le jour, à Deauville et Biarritz. Sur sa lancée, Coco Chanel décide de fonder sa première véritable maison de couture. Du fait d’une pénurie de tissu à cause de la guerre, la styliste se tourne vers le jersey, matière qui servait à confectionner les maillots de corps des soldats, rencontrant alors un énorme succès auprès du public. Ses créations, à la fois simples et sophistiquées, tendant vers l’androgynisme avec des robes droites et des pantalons pour femmes, vont faire sa réputation.

Dès lors, Coco Chanel ne cesse de développer son activité, en se lançant sur le marché de la parfumerie avec son célèbre Chanel N°5. Dans le même temps, sa fameuse petite robe noire rentre dans l’histoire, devant un classique de la maison de couture, et plus généralement, dans la mode. Fan de perles et bijoux, elle devient la première créatrice à lancer une ligne de Haute Joaillerie en 1932.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, elle décide de tout arrêter du jour au lendemain. La styliste reprendra du service à l’âge de 71 ans en créant de nouveaux modèles dans une suite du Ritz. Coco Chanel décède en janvier 1971, à l’âge de 87 ans, alors qu’elle prépare une nouvelle collection, qui sera présentée à titre posthume.

Manager ou inspirer

Pour faire éclore les idées originales, encore faut-il déployer, en amont, une culture de l’innovation au sein de l’entreprise. Manager, c’est donc inspirer ses équipes en développant sa propre créativité ainsi que celles de ses collaborateurs. Le manager doit ainsi créer les conditions idéales au sein de son équipe pour permettre à chacun de ses collaborateurs de donner le meilleur d’eux-mêmes, et surout le meilleur de leurs idées. Par ce biais, les salariés se sentent impliqués, écoutés et valorisés au sein de leur entreprise.

La créativité n’est pas un fait dû au hasard mais bel-et-bien un processus de recherche d’innovation. Malheureusement, les « principes collaboratifs » sont peu mis en œuvre alors qu’ils devraient être au cœur du management au sein des entreprises. En effet, le management de l’innovation n’est pas la priorité des entreprises, par faute de temps ou de moyens, si ce n’est pas la volonté qui manque.

Conclusion : Manager, c’est transmettre

Le rôle du manager ne prend forme que dans l’interaction avec ses collaborateurs. Son objectif est de leur transmettre sa motivation, son implication et son engagement au service du collectif qu’incarne son entreprise. C’est de ces dynamiques que naissent bien souvent les meilleures idées !

Stéphanie Vignon